Latest Posts

Thème récurant du Blog, la bouffe.. Oui, oui, je reviens bientôt avec des recettes.
Mais pour parler nourriture et excellence, ma cuisine n'est pas l'exemple type.

Grace à une carte de réduction offert par A et mon papa, nous pouvons déguster de nombreux repas dans des restaurants cotés de la région, en n'en payant que la moitié. (Oui, B, promis je te l'amène cette semaine à Nîmes pour que tu puisses en profiter avec M.)

Feuilletant le guide, Stefan s'est rendu compte que le restaurant étoilé de Montpel, le MIA,  faisait parti de la sélection. Ni une ni deux nous réservons. Coup de chance, il restait de la place pour le soir même (un samedi). Puis nous pensons immédiatement aux gourmands du bout de la rue (aka mon père et A. ). Tant pis pour B, M et S, les garçons étaient en we enterrement de vie de jeune garçon et M jouait au même moment. On propose, on réserve et nous voilà parti découvrir ce restaurant.
Les premières impressions sont mitigées. Vous allez me traiter de personne difficile. Mais comment dire, le restaurant est basé dans le nouveau quartier de Montpellier, celui de la nouvelle mairie. Le quartier est de plus en plus sympa, très moderne, mais impossible de se garer. Pour un restaurant étoilé, on s'attendait à plus de possibilités. Peu importe, un créneau dans un chantier aura suffit pour trouver de quoi poser la Renault Espace. ( Je me permet d'insister sur la voiture, car Stefan vit une dépression depuis que Franck Underwood aka Kevin Pacey fait la pub d'une voiture française). Si on ne connait pas le lieu, il est très difficile de savoir qu'un restaurant se trouve dans ce centre du design. La terrasse fait restaurant de plage. Rien de mal en ça, mais elle ne fait pas très classe. En ce qui concerne l'intérieur du restaurant, personnellement j'adore. Le style est très cocooning et adapté à l'espace. Pour une fois, les sièges sont confortables, la lumière est assez présente pour voir ce que l'on mange, la sonorité bonne pour pouvoir échanger, et j'aime les couleurs. Le restaurant n'est pas du tout pompeux, mais plus familial tendance.
J'imagine que vous en avez marre de mes descriptions... Mais bon, comme dis, ce blog, je le fais pour moi à la base.

Le service est agréable, un peu court vêtu (j'ai quand même vu le shorty en dentelle de la serveuse, je pense que c'est pour les pourboires), souriant, pas guindé, et de bon conseil.

La carte des vins nous a un poil déroutée. En effet, cette dernière est classé par caractères des vins. Blancs, rosés, rouges sont mélangés. Je comprends la volonté de la sommelière, mais c'est un poil tordu. Heureusement, son aide nous a guidés vers de bonnes surprises: un pic saint loup et un chateau neuf du pape.
Nous avons dégustés le menu carte (le nom est un poil basique) : canapé, amuses-bouche, entrée, intermezzo, plat, dessert et mignardises pour 65 € (petit rappel on avait une offre: un menu acheté, l'autre offert).  L'expérience est complètement décrite plus bas avec photos et commentaires. 

Pour résumer, l'expérience fut des plus agréables. Mon père était ravi de voir que Montpellier pouvait de nouveau avoir un certain standard dans la cuisine française. A est repartie pleine d'idées pour ces prochains repas. Stefan est parti le ventre plein. Finalement, je suis partie la tête pleine d'étoiles, espérant un jour pouvoir associer en cuisine les saveurs aussi bien que le chef.
Donc chers non-lecteurs, le MIA est un restaurant approuvé Charlotte... 
____________________________________________________________________________________________

Blog recurring theme, food .. Yes, yes, I'll be back soon with recipes.
But to talk about food and excellence, my kitchen is not a typical example.

Thanks to a discount card offered by A and my dad, we can enjoy many meals in listed restaurants in the area, by paying half. (Yes, B, I promise you this week brings in Nîmes so you can enjoy it with M.)
Flipping through the guide, Stefan realized that michelin star restaurant of Montpellier, MIA,  was part of the selection. Neither one nor two, we reserves. Luckily, there was room for the same night (a Saturday). Then we immediately think of the hungry ones up the street (aka my father and A.). Too bad for B, M and S, the boys were having a bachelor party and M was playing at the time. We proposed, we reserve and we're off to discover this restaurant.

First impressions are mixed. You will call me a difficult person. But the restaurant is based in the new district of Montpellier, one near of the new town hall. The area is becoming more friendly, very modern, but impossible to park. For a michelin star restaurant, we expected more opportunities. Regardless, a niche within a construction site will be perfect to put the Renault Espace. (I would like to insist on the car, because Stefan is experiencing depression since Frank Underwood aka Kevin Pacey makes the ad for a French car). If you do not know the place, it is very difficult to locate the a restaurant in the middle of the design center. The terrace is a bit too beach restaurant. Nothing wrong with that, but it is not very classy. Regarding the interior of the restaurant, personally I love it. The style is very pampering and adapted to the space. For once, the seats are comfortable, light is present enough to see what we eat, good sound to be able to share a conversation, and I love the colors. The restaurant is not at all pompous, but family trendy.
I guess you are fed up of my descriptions ... But as said, this blog, I do it for me.

The service is pleasant, wearing a little too short (I did see the shorty lace of the waitress, I think it's for tips), smiling, not stuffy, and good advice.

The wine cart has us baffled. Indeed, it is classified by characteristics of wine. White, rosé, red are mixed. I understand the desire of the sommelier, but it's twisted. Fortunately, help guided us towards good surprises: a Pic Saint Loup and a Chateau Neuf du Pape.
We enjoyed the carte menu (the name is a basic one): canapé, amuse-bouche, appetizer, intermezzo, main course, dessert and sweets for € 65 (one little reminder we had an offer: a menu bought, the other offered) .  The experience is totally described thereafter with some pictures and comments. 

To sum up, the experience was enjoyable. My father was delighted that Montpellier could again have a certain standard in French cuisine. A went back full of ideas for the coming meals. Stefan went on a full stomach. Finally, I went head full of stars, hoping one day to be able to associate the flavors in the kitchen as well as the head chef.
So dear non-readers, the MIA is an approved Charlotte restaurant ...

Canapés 

Gelée de Mojito (une tuerie), palet aux olives, sushi au saumon fumé et mousse de thon
Mojito Jelly (a killer), shuffleboard with olives, smoked salmon sushi and tuna mousse

Amuse-bouche

Panacota de mascarpone à la noix de coco, avec noix St Jacques et asperges vertes. Franchement, l'association ne donne pas envier, mais c'était un délice. 
Panacota of mascarpone and coconut with scallops and green asperagus. Frankly, the association doesn't sound great, but it was a delight. 

Entrée / Appetizer

J'ai dégusté une tranche de langouste (voir menu), seul problème les asperges baignaient dans la crème d'agrume ce qui nous a donné une impression de macédoine. Le rappel de l'enfance n'était pas excellent. La langouste était un poil trop cuite. Seul bémol de la soirée. A, Stefan et moi avons regretté de ne pas avoir pris les beignets de lotte. Mon père les a dévorer et n'en a pas laissé une miette. Pour la paix, il s'est brûlé la langue par trop de zèle. 
I tasted a slice of lobster (see menu), only problem the asparagus bathed in a citrus cream which gave us an impression of macedoine (a type of salad : carrots, peas in mayonnaise). The recall of childhood was not excellent. The lobster was a bit overcooked. The only downside of the evening. A, Stefan and I regretted not taking the monkfish fritters. My father has eaten and has not left a crumb. Peace, he burned the language by too much zeal.

 Intermezzo

Nous avons eu un excellent sorbet d'orange sanguine, avec une purée de rhubarbe, tout cela baigné dans un champagne rosé. PARFAIT... la combinaison était parfaite. Mon adoration du champagne rosé, avec deux de mes fruits préférés. Miam !!!
We had an excellent blood orange sorbet with rhubarb puree, all bathed in a pink champagne. PERFECT ... the combination was perfect. My adoration of pink champagne with two of my favorite fruits. Yum !!!

Plats / Main Dish

Le filet d'agneau de lait de l'Aveyron était trop tentant. Il était accompagné d'une panisse de farine de pois chiche. La viande était tendre, extrêmement bien cuite. Délicieux!  Stefan a dévoré un faux filet de l'Aubrac, avec un os à moelle (une autre de mes adorations). A et Papa se sont laissés tenter par un cabillaud sauvage. Tout le monde a été ravi de son plat.
The milk lamb fillet of Aveyron was too tempting. It was accompanied by a chickpea flour Panisse. The meat was tender and very well cooked. Delicious! Stefan has devoured a sirloin of Aubrac, with a marrow bone (another of my adoration). A and Dad are left tempted by a wild cod. Everyone enjoyed his dish till the last mouthful.


 Dessert

On était tous d'accord, ça serait l'entremet coco et pamplemousse. Je ne peux décrire ce dessert. Mais c'était divin. Je cherche des adjectifs pour pouvoir définir cette expérience. Pour faire simple, on nous en aurait servi un deuxième, on l'aurait manger sur tête d'un pouilleux. 
We were all in agreement, that the dessert would be coconut and grapefruit. I can not describe this dessert. But it was divine. I am looking for adjectives to define the experience. Simply put, it would have been served to us a second time, we would have to eat it. 


Mignardises / Sweet

Des pates de coing et des vraies guimauves... Elles ont été dévorés en peu de temps, donc pas de photos. Donc pour ce manque de photo, On danse le MIA !!!
Pasta quince and real marshmallows ...They were devoured in few instants, so no pictures. For this lack of pictures, we dance the MIA (90's french song about 80's night club) !!!





Je vous écris ce post suite à une adorable réflexion de mon frère B. Ce dernier préparant son mariage m'a annoncé fièrement que je faisais partie de la catégorie des vieux.
Si, si, des vieux... Il a ajouté ensuite que je n'étais pas dans la catégorie des vieux vieux( oui, je parle de vous les plus de 40 ans).

L'égo en a pris pour son grade...

Puis il me dis qu'à notre mariage, nos amis c'était que des vieux. Ce qu'il ne réalisent pas c'est que m'étant marié à 24 et 25 ans, j'étais plus jeune que lui lors de la prononciation de nos voeux. Ce qui veut dire que nos amis étaient plus jeunes que les siens lors de son mariage.

Alors pourquoi le regard d'un ado de 20 ans voit des mini adultes de 25 ans comme des vieux ?
Alors que celui d'un adulte de 30 ans voit un quarantenaire comme une future version de soi-même et même un pas si vieux que ça ?

Est-ce que l'on devient plus indulgent avec l'age ?
Est-ce que l'on repousse en permanence notre limite invisible de la vieillesse ???

Franchement, mes parents doivent considérés comme des vieux. Ils ont tous les signes de la vieillesse: la surdité, le presbytisme, les cheveux majoritairement blancs, même les premiers signes de démence (hihihi). Mais à mes yeux, ils ne sont pas vieux.
Je pense que la vieillesse, c'est un état d'esprit...

Perso, je ne me sens pas jeune, mais je ne me sens pas vieille.. Je me sens entre deux. J'espère que ce sentiment d'entre deux durera un sacré moment...

En tout cas, mes chers non-lecteurs, j'espère que vous ne vieillissez pas trop.
_________________________________________________________________________________________
I am writing this post after a lovely reflection of my brother B. He prepares his wedding and proudly told me that I was part of the old category.
Yes, yes, old ... He then added that I was not in the category of old old (yes, I'm talking about you over 40 years).

The ego has taken a beating ...

Then he told me that at our marriage, our friends were old. What he does not realize is that I got married at 24 and 25, I was younger than him when pronouncing our vows. This means that our friends were younger than his at his wedding.

So why in the eyes of a 20 years old teenager a mini adults 25 years is seen as old?
While a 30 year old adult sees a 40 ones as a future version of himself, and not even that old?

Do we become more forgiving with age?
Are you constantly pushes our invisible boundary of the oldness ???

Frankly, my parents should be considered old. They have all the signs of old age: deafness, presbytisme, predominantly white hair, even the first signs of dementia (hehehe). But to me, they are not old.
I think old age is a state of mind ...

Personally, I do not feel young, but I do not feel old .. I feel in between. I hope this feeling of in between will last...


In any case, my dear non-readers, I hope you do not get older too.
Aujourd’hui, je vais me permettre d’exprimer mon point de vue personnel. Cela sera un poil politique et de vous interrogera sur ces problèmes de race ou d’appartenance. Ce message s’adresse plus particulièrement à ma famille et amis sud-africains. En effet, en ce moment l’Afrique du Sud vit des heures noires où l’histoire et l’acceptation des autres est remis en cause. Des statues de personnalités blanches sont déboulonnées dans tous les coins. Des attaques xénophobiques ont lieu dans tout le pays et les étrangers sont priés de ne plus faire partie de la société (n’oubliez pas qu’une loi est en vote pour que les étrangers n’aient plus le droit à la propriété en AfS). 

Ce blog fait particulièrement référence aux messages honteux que j’ai pu voir défiler sur facebook et à la discussion approfondie que j’ai eue avec mon beau-père F. 

Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de vouloir effacer les traces d’un passé blanc en Afrique du Sud. En effet, cela fait partie intégrante de ce beau pays qui l’Afrique du Sud. Sans cette histoire, ces malheurs, ces difficultés, ces gouvernements, ces structures, ces infrastructures,  ces systèmes, l’Afrique du Sud ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. On peut reprocher bien des choses aux gouvernements passés, des injustices monstres. Mais la structure de la société sud-africaine en découle. Les Afrikaans comme tout groupe ethniques de l’Afrique du Sud est purement sud-africain. 

Dans cette société, les blancs sont considérés comme des colonialistes. Je ne suis pas d’accord avec ce sentiment. Mais la faute est partagée de tous les clans. Voici mes quelques arguments personnels :
1.       Le manque d’éducation
Comment voulez-vous comprendre et accepter l’histoire d’un pays si l’école ne vous l’enseigne pas ? Comment ne voulez-vous pas reproduire les erreurs du passé si on ne vous les montre pas ? La population noire sud-africaine n’est-elle pas aussi une colonialiste ? N’est-elle pas arrivée bien après les Kois en Afrique du Sud ? Nous sommes tous des colonialistes. De plus, je séparerais les Afrikaans des Anglais dans cette histoire-là… Car les Afrikaans sont des apatrides, sont venus en Afrique du Sud car ils n’avaient plus de pays. Les anglais, comme bien des populations européennes en Afrique et dans le monde sont venus pour le profit et pour la règle de qui a les plus grosses couilles internationalement. Les noirs sud-africains ignorent leurs origines car elles ne leur sont pas enseigner. Sans l’histoire et l’acceptation de notre passé nous ne pouvons pas grandir pleinement heureux. Je comparerais l’ignorance raciale et la xénophobie sud-africaine à l’éducation d’un orphelin. Sans racine, un arbre ne peut s’épanouir.
2.       La passion des Boers pour leur lointaine origine européenne et La non-affirmation des blancs de leur nationalité sud-africaine
Une des premières choses que dit un Afrikaans à un étranger blanc qui rencontre, est de déballer son arbre généalogique. Il est tout fier de dire qu’il y a 450 ans, sa famille est arrivée sans le sous en Afrique du Sud. Cher blanc sud-africain dite- vous bien qu’il n’y aucune fierté à cela. Vous avez été viré d’Europe à cause de vos croyances. Soyez plus fier de l’intégration que vous avez accomplie dans ce pays qui vous a accueillis. Je connais très peu de français qui peuvent affirmer haut et fort qu’ils ont 450 ans de présence dans le pays. Clamez que vous êtes sud-africain avant tout.. Vous n’êtes pas Européen. Vous êtes né, avez grandi, avez respiré ce continent qui est votre identité…
3.       La non-existence d’échanges interraciaux et interculturels
Franchement, vous êtes-vous intéressé à la culture de l’autre ? L’avez-vous interrogé sur ses croyances, ses habitudes, sa façon de vivre ?  Ne me répondez pas oui pour vous faire plaisir. Vous ne vous connaissez pas. Apprenez à vous connaitre… L’Afrique du Sud est un pays tellement riche de cultures, d’ethnies, de traditions qu’il est dommage de ne pas les découvrir.

Je n’ose même pas parlé des actes dégoutants de xénophobie qui se déroulent de nos jours dans votre beau pays. Quelle honte sur le peuple sud-africain !

Un peuple qui a tellement souffert, qui apprend à pardonner (n’oubliez pas les actes du pardon post apartheid). Car pardonner, ce n’est pas oublier, c’est trouver la force dans son cœur de dire que malgré la peine que vous m’avez infligé je suis prêt à vous donner une chance… 

Avec tout mon amour.

_____________________________________________________________________________________________
Today I will allow myself to expose my personal point of view. It will be political and ask yourself about these issues of race and belonging. This message is especially for my family and South African friends. Indeed, at this moment South Africa saw dark hours where history and acceptance of others is questioned. Statues of white figures are unbolted in every corner. Xenophobic attacks take place all over the country and foreigners are requested not to be part of the Society (remember that a law is being voted for foreigners no longer have the right to property ZA).

This blog makes particular reference to the shameful messages I've seen on Facebook and the detailed discussion that I had with my father in law -F.

I personally do not see the interest of wanting to erase the traces of white past in South Africa. Indeed, it is an integral part of this beautiful country of South Africa. Without this history, these woes, these difficulties, these governments, these structures, the infrastructure, these systems, South Africa would not be what it is today. We can blame many things to past governments, monstrous injustices. But the structure of South African society results of it. The Afrikaans like any ethnic group in South Africa are purely South African.

In this society, whites are considered colonialists. I do not agree with that sentiment. But the fault is shared by all the clans. Here are my few personal arguments:

1. Lack of education
How do you understand and accept the story of a country if the school does not teach you this history? How do you not want to repeat the mistakes of the past if they are not shown to you? The South African black population is also a colonialist in that sense? Did she not arrived well after the Kois in South Africa? We are all colonialists. In addition, I would separate the Afrikaans from English in this story ... Because Afrikaans are stateless, came to South Africa because they had no country. The English, like many European populations in Africa and the world came for the benefit and the rule that stated that the larger balls rules. South African blacks are unaware of their origins because they are not taught about them. Without history and acceptance of our past we cannot grow fully happy. I would compare the racial ignorance and xenophobia in South African to the education of an orphan. Without roots, a tree cannot flourish.
2. The Boer passion for their distant European origin and the non-assertion of their white South African citizenship
One of the first things that will tell a white Afrikaans encountering a white person is his family tree. He is proud to say that 450 years ago, his family arrived penniless in South Africa. Dear white South African, there is no pride in that. You were fired from Europe because of your beliefs. Be more proud of integration you have done in this country that welcomed you. I know very few French who can say loud and clear that they have 450 years of presence in the country. Claim that you are South African foremost.. You're not European. You were born, have grown up, have breathed a continent that is your identity ...
3. The non-existence of interracial and intercultural exchange
Frankly, did you take any interest in the culture of the other? Have you wondered about his beliefs, his habits, his way of life? Do not answer to me by yes to please yourself. You do not know. Get to know the others ... South Africa is a country so rich in cultures, ethnicities, traditions, it is a shame not discover them.

I dare not even mention the disgusting acts of xenophobia taking place these days in your beautiful country. Shame on the people of South Africa!

A population who have suffered so much, still learning to forgive (remember the acts of the post-apartheid pardon). To forgive, is not to forget, it is having the strength in his heart to say that despite the pain you inflicted on me I am ready to give you a chance ...

With all my love.

observez la stratégie de la défaite !! look at the loosing strategy !!
Dans ma famille, on adore jouer aux cartes et aux jeux de société. 

Je pense que pour mon frère B, une bonne soirée contient toujours pour élément: le jeu. C'est sa personnalité! C'est aussi qu'il est très stratégique et adore plus que tout gagner. Le fait que je n'ai aucun esprit de compétition (si, si), je perds fréquemment. Mais peu importe, j'adore jouer. 

Hormis contre mon frère S, la dispute est assurée car il est aussi nul que moi, mais pense qu'il est le meilleur. Dans tous les cas, si on joue que S et moi, la dispute éclatera car le niveau est équilibré... Un nul contre un nul, c'est pas comme les maths, ça fait deux nuls qui jouent ensemble. 
Si il lit ce petit blog, il va râler, roumeguer, et me dire que c'est pas vrai et que je suis la plus nulle. 
Je lui répondrais que le plus nul c'est pas moi mais Stefan. 


Stefan vient d'une famille, peut être d'une culture où on ne joue pas. Je n'ai vu qu'un Rummikub sortit un jour de Noël. J'entends déjà B dire "Mais le Rummikub, c'est le rami pour les nuls!". Cela expliquerai pourquoi j'ai battu à plate couture tout le monde dans la famille de Stefan. Eux aussi vont me detester en lisant ce blog. 
Benjamin comptant ses victoires 
Stefan désespère mon père qui essaye depuis près de 8 ans de lui expliquer les règles de la belote. Quand Stefan sort son petit papier avec l'ordre des cartes, Papa rumine comme un boeuf en levant les yeux au ciel car il ne comprend pas que Stefan n'a pas encore enregistré cette suite illogique de carte. 
Mon père, c'est le plus grand joueur de la terre. Je n'ai pas dit le meilleur, mais j'ai dit le plus grand (mes frères diraient à l'unisson le plus gros). Le plus grand car il adore ça. Même s'il ne gagne pas souvent, il adore mettre en place des stratégies, accuser tout le monde de se liguer contre lui, râler contre son mauvais jeu. C'est un joueur. Le seul jeu où il nous bat à tous les coups, c'est le tarot... 


Ma tante M-L et mes cousins diront qu'au Tarot, ils battent forcément mon père. Je suis sûre que D ou A ont gardés les scores de nos parties de Noël. Car tout bon, Noël est ponctué de jeux: de l'apéro au dessert. Le seul jeux où je suis la plus forte, c'est franchement le mime. 

Dans cette tradition du jeu, nos personnalités se révèlent. C'est grace à ses moments, sans portable entre nous, que l'on découvre le vrai caractère des personnes. Tous nos murs tombent, et laisse entrevoir nos êtres les plus profondément enfouis. 

Je suis sûre mes non-lecteurs, que vous avez déjà vécu une partie de jeu où la facette d'un de vos amis s'est révélée. 
Mais plus important pour moi, à quoi jouez-vous ???? Dites moi et on se fait une partie ;) 
__________________________________________________________________________________________

In my family, we love playing cards and board games.

I think that for my brother B, a good evening contains an element of gaming. It is his personality! He is also very strategic and loves more than anything to win. The fact that I have no sense of competition (yes, really), I often lose. But no matter, I love playing.

Aside when against my brother S, the dispute is assured because he is as bad as me, but think he is the best. In any case, if we play that S and I, the dispute will break out because the level is balanced ... A zero against a zero, it's not like math, that makes two zeros playing together.
If he reads this little blog, will complain and tell me it is not true and that I am the worst one.
I reply that the worst one  it's not me but Stefan.

Stefan comes from a family, maybe a culture where you do not play. I have only seen a Rummikub out on Christmas Day. I can already hear B says "But Rummikub is rummy for Dummies". This will explain why I trounced everyone in the family of Stefan. They gonna hate me too by reading this blog.
Simons discovers his score ( bad as usual)
Stefan desperate my father trying for almost 8 
years to explain the rules of belote (a card game). When Stefan takes out his little paper with the order of the cards, Dad ruminates like an ox, raises his eyes to heaven because he does not understand that Stefan has not registered this illogical result card.

My father is the greatest player on earth. I did not say the best, but I said the greatest (my brothers would say the biggest in unison). The greatest because he loves it. Even if he does not win often, he loves implement strategies, accuses everyone to gang up against him, moans against his bad game. He’s a player. The only game where he beats us every time, the tarot ...

My aunt ML and my cousins ​would say at Tarot, they always beat my father. I'm sure D or A have kept the scores of our Christmas parties. A good Christmas is punctuated of Games: aperitif to dessert. The only game, where I am the strongest, is frankly mime.

In the tradition of the game, our personalities are revealed. Thanks to theses moments, without a mobile but only us, that we discover the true character of people. All our walls fall, and suggests our most deeply buried beings.

I'm sure my non-readers, you've already lived a party game where the facet of one of your friends was revealed.
But more important to me, what are you playing ???? Tell me and we will play together;)



Nouveauté du blog, je vais parler de nos expériences restaurants ou gastronomique... Vous commencez à bien voir une tendance se dégager, j'adore la bouffe !!!


Etant proche de Montpellier, il y a de nombreux restaurants (pas toujours fantastiques), mais peu me font vibrer. Je les trouve généralement trop chers, ou peu originaux et surtout des attrapes touristes en bonne et due forme (Youpi, je viens d'apprendre l'orthographe de cette expression française que l'on emploie souvent mais que l'on écrit peu).

Pour revenir à nos moutons, dans le midi, les restaurants y en a en pagaille, mais franchement des bons c'est quand même super rare.


Grace à B (franchement elle revient un peu trop souvent cette B), j'ai découvert un japonais excellent basé sur Pézenas (ville de Molière pour les incultes)... Pour vous dire on y a mangé deux semaines d'affilées. Une fois à emporter, l'autre autour d'un table minuscule pour un vrai diner.

Je suis bien peu originale quand je mange japonais. Je dois commander toujours la même chose. Au moins, j'ai un élément de comparaison. J'adore les Sushi Bento Chirashi. Il s'agit d'un bol de riz vinaigré sur lequel sont déposés de fines tranches de poissons (sashimi) ou autres accompagnements froids.

Peut être que je m'emballe que ce plat n'est pas japonais... Après vérification sur Wikipedia, il s'agit en fait du 2ème plat préféré de nos amis nippons (ni mauvais - pardon pour la blague).

Je l'ai gouté dans ses deux versions à emporter et sur place, franchement une tuerie!!!! Ce sont les meilleurs que j'ai jamais mangé. Les poissons, les légumes étaient tops, mais franchement le riz était parfait. L'omelette était bien bonne mais ne surpasse en rien celle que nous avions dégustés chez nos amis Y et N (des franco-japonais). Pour info, le chirashi est vendu à 13 €.


Pour notre expérience sur place, nous avons joué le grand jeu, apéro, de nombreux sushi, dessert, saké et tout le bazar... 25 euros par personnes et on s'est gavé... Petit plus de l'expérience sur place, ce sont des vrais japonais (et non des chinois, des thais, etc) qui cuisinent. Ils comprennent peu le français et proposent un vrai service à la japonaise. Un dépaysement assuré !!!

Donc pour les promeneurs du dimanche, les touristes en manque de japonais, pour les addicts du sushi, et pour les curieux, faites un tour chez Hana Sushi à Pézenas....
N'oubliez pas mes non-lecteurs de me dire quel restau on devrait essayer par la suite...
_________________________________________________________________________________________

New in the blog, I'll talk about our gastronomic experiences and gourmet restaurants ... You start to see a pattern emerge, I love food !!!

Being close to Montpellier, there are many restaurants (not always fantastic), but few make me vibrate. I usually found them too expensive or not very original and mostly tourist traps in good standing (Yippee, I just learned the spelling of the French phrase that is often used but little is written).


To return to our sheep, in the South, there are restaurants galore, but the really good ones are still super rare.
Thanks to B (frankly she is a little too present this B), I found a great Japanese based in Pezenas (Molière city for the uneducated) ... To tell you, we ate there two weeks straight. Once away, the other around a tiny table for a real dinner.

I am not very original when I eat Japanese. I always order the same thing. At least I have a comparison. I love Chirashi Sushi Bento. This is a bowl of vinegared rice on which are deposited thin slices of fish (sashimi) or other cold side dishes.
Maybe I excites myself and this dish is maybe not Japanese ... After checking on Wikipedia, it's actually the second favorite dish of our Japanese friends.

I have tasted in both versions: takeaway and at the restaurant, frankly a killer !!!! These are the best I have ever eaten. Fish, vegetables were tops, but frankly the rice was perfect. The omelet was very good but nothing surpasses the one we enjoyed with our friends Y and N (Franco-Japanese). For information, the chirashi is sold at 13 €.

In our experience there, we played the big game, drink, many sushi, dessert, sake and all the rest ... 25 euros per person and we were stuffed ... Little more experience on site the owners are real Japanese (not Chinese,Thais, etc) who cook. They don’t really speak French and offer a real Japanese service. A real change of scenery !!!

So for Sunday strollers, tourists hungry for Japanese, sushi addicts and for the curious, try Hana Sushi in Pezenas ....
Remember my non-readers to tell me what restaurant we should try later ...



I realized a dream of mine: having a proper vanity table..

My dad and A gave us this table. It's our old dinning table. A took time to paint it in a mat black color. The advantage is that it comes with tons of extension. If we have a big dinner the vanity table will become a great table for 18 guests... That's the magic of the multifunctional furniture.
To decorate it, I only bought the lamp, the rest was lying around in the house.

I used 5 glass jars (old candles - I'm also a candle addict), an old plastic make-up container, a table mirror, an old Ikea vase, plastic peonies (I bought them for a project), and a big ikea box...

I'm a bit ashamed to have so many beauty products, because I don't really use them. That's a lie, I use mostly my mascaras (I have a tons of them, and love them all), my lipsticks (serial addict), and my eyeliner (I only swear by one: Make Up For Ever).
In the box on the right, you will find all my leftovers: meaning the eyeshadows, the others mascaras, the foundation products that I don't really like to use, and the tons of blushes (I love them all, but they don't fit in my glass jar).
As said, I have 5 jars.
  • One for the brushes : for the non-make-up addicts, it is the most important beauty products you can buy. Quality brushes are so important, they change the way make-up look... You will look flawless. 
  • Then, come the lipstick jar, it contains the ones that I use frequently. I have every texture on the market, and I don't really have a favorite. 
  • The eye liner, pencil jar.... don't know why I display them as I use mostly my eyeliner. But you're never too cautious and you need a black, a dark grey, a brown, a taupe.. I don't have any colored one. I'm not an adventurous make-up girl
  • You will see the mascara glass after that. My 2 favorites are the Lancome Grandiose and the YSL Effet faux cil. None will beat them... in 3rd position, come the Miss Manga by L'Oréal (shit, I sound like a beauty blogger, but I told you that I love mascara)
  • finally, there is the concealer jar. I don't really master it yet. 
To finish quickly, in the plastic container lies my top lipsticks, my bb cream and one foundation, an eyeshadow and some blushes.
The mirror is magic. I think that it comes from IKEA. It looks like a tree, from branches hang some jewelry. At its base, there are some rings, my gorgeous Nars blushes palet, my basic Naked palet from Urban Decay (only 6 nude colors), my bronzer, and a blush (told you I will be ashamed).

So after feeling guilty, I won't impose you makeup tutorials, my non-readers.... But let me know if you find it pretty !!!!

________________________________________________________________________________________

J’ai réalisé un de mes rêves: avoir une vraie coiffeuse ..

Mon père et A m’ont donné cette table. C’est notre vieille table à manger. A a pris le temps de la peindre dans une couleur noir mat. L'avantage est qu’elle est livrée avec une tonne de rallonges. Si nous avons un grand dîner la coiffeuse deviendra donc une grande table pour 18 personnes ... C’est la magie du mobilier multifonctions.
Pour décorer, je n’ai acheté que la lampe, le reste traînait dans la maison.

J’ai utilisé 5 bocaux en verre (des vielles bougies - je suis aussi une accro de la bougie), un vieux récipient en plastique pour maquillage, un miroir de table, un vase Ikea, des pivoines en plastique (je les ai achetées pour un projet), et une grande boite ikea. 

J’ai un peu honte d'avoir autant de produits de beauté, parce que je ne les utilise pas vraiment. C’est un mensonge, j’utilise la plupart du temps mes mascaras (J’en ai des tonnes, et je les aime tous), mes rouges à lèvres (addict en série), et mon eye-liner (Je jure que par un seul: Make Up For Ever).
Dans la boîte sur la droite, vous trouverez tous mes restes: ce qui signifie les fards à paupières, les mascaras, les fonds de teint que je n’aime pas vraiment utiliser, et les tonnes de blushes (Je les aime tous, mais ils ne rentrent pas dans un bocal de verre).
Comme déjà dit, j’ai cinq pots.
  • Un pour les brosses: pour les non pro du maquillage, ce sont les produits les plus importants que vous pouvez acheter. Des brosses de qualité sont essentielles, elles changent le résultat et la manière dont le maquillage se voit ... Vous aurez l'air impeccable.
  • Puis, viens le pot de rouge à lèvres, il contient ceux que j’utilise fréquemment. J’ai toutes les textures du marché, et je n’ai pas vraiment de préféré.
  • Le pot à eye-liner, crayon à yeux... Je ne sais pas pourquoi je les expose comme j’utilise principalement mon eye-liner. Mais vous n'êtes jamais trop prudent et si vous avez besoin d'un noir, un gris foncé, un brun, taupe, j’en aurais toujours.. Je n’en possède pas des colorés.  Je ne suis pas une fille très aventureuse. 
  • Vous verrez enfin le verre de mascaras. Mes préférés sont le Lancome Grandiose et l’effet faux cil de YSL. Aucun ne peut les battre ... en 3ème position, viens le Miss Manga par L'Oréal (merde, je sonne comme un blogueur beauté, mais je vous ai dit que j’aime le mascara)
  • enfin, il y a le pot d’anti-cernes. Je ne maîtrise pas encore.
Pour terminer rapidement, dans le récipient en plastique se trouvent mes meilleurs rouges à lèvres, ma crème bb et un fond de teint , un fard à paupières et des fards à joues.
Le miroir est magique. Je pense qu’il vient de IKEA. Il ressemble à un arbre, des branches pendent des bijoux. A sa base, il y a quelques bagues, ma magnifique palette à blushes Nars, ma palette basique de Urban Decay (seulement 6 couleurs nudes), ma poudre bronzante et un blush (je vous ai dit que j’aurai honte).

Ainsi, après m’être sentie coupable, je ne vais pas vous imposer des tutoriels de maquillage, mes non-lecteurs .... Mais laissez-moi savoir si vous trouverez ça assez mignon!!!!

Dimitri - RougeCC - Chanel - mon préféré du moment